Quel interface audio choisir ? 3 propositions : iRig Pro, iQ5, Sonic Port VX

Le marché des micros et interface audio est large, difficile de faire un choix, ou plusieurs. Je vous propose ici de répertorier trois références aux fonctions différents afin de préciser leurs possibilités d’usages.

iQ5 le micro efficace collé à l’iPad/iPhone

Le micro de iQ5 de ZOOM que j’ai présenté ici est un micro bénéficiant de toute ingénierie de son fabricant Pour qui connait la série H, on se retrouvera parfaitement dans les réglages d’angles de capture.

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 25 39+

 

La qualité sonore est équivalente à la série H, de fait, aucun problème de ce côté là. Si l’on doit en trouver un, c’est surement la dangerosité d’attacher quelque chose au port lightning. Cela étant dit, la légèreté du iQ5 atténue ce danger. En même temps, il faut dire qu’à l’usage il est franchement plus pratique en classe de fixer ce micro et de lancer l’enregistrement que de brancher un cable à l’iPad et un au micro…

iRig Pro : la carte son mini

Le iRig Pro d’IK Multimedia est un couteau suisse. Il ne possède pas de micro mais est équipé d’un entrée XLR permettant l’usage des micros que l’on possède déjà. Il est aussi possible d’y entrer un instrument pourvu d’une sortie jack (guitare, clavier…). Un point intéressant est son entrée MIDI IN qui permet de relier un vieux clavier midi à une app Core Midi, j’ai détaillé cela par ici.

irig pro seul ik multimedia 04

On louera la légèreté de l’engin et son côté multifonctions. En revanche, ce qu’il manque cruellement pour moi – mais cela est lié à mon intarissable besoin de détourner les objets de leurs buts premiers – c’est une sortie casque sur l’appareil, à l’image d’une vraie carte son. Cela étant dit, cela ne manque pas du tout en classe !

 

Sonic Port VX le tout en un : micro et carte son

Le Sonic Port VX est un mélange entre les deux produits précédents. Il bénéficie d’un micro, mais nécessite un câble entre ce dernier et le terminal iOS. Les options de captures (angles) sont moins importantes.

L’interface de Line 6 possède une entrée jack et une entrée auxiliaire, là ou l’iRig pro comporte une entrée jack ou XLR. Par aillurs, le Sonic Port est équipée d’une sortie audio (me ravissant ^^).

Accessoires Sonic port

Ce dernier est tout aussi multifonctions que son cousin d’IK Multimedia. Mais il a le seul défaut d’être finalement assez important en tailleSonicPortVx nicoguitare.

Toutes proportions gardées, je parle en comparaison avec les deux autres références :

Photo 20-11-2014 16 33 26

Lequel choisir ?

Le choix s’effectue en fonction de équipement dont on dispose déjà. Si vous avez la chance d’être équipés comme les programmes le préconisent, vous disposez déjà de micros. Dans ce cas, l’iRig Pro peut être le pont entre l’iPad et le matériel existant.

Si vous ne possédez pas de micros, le Sonic Port VX et l’iQ5 auront vos faveurs. Le choix dépendra du besoin : un simple micro ? l’iQ5. Un micro et une interface son ? Le Sonic Port.

Entre les mains des élèves, l’iQ5 est transparent (en dehors du fait du danger potentiel qu’il revêt pour le port lightning…), tandis que le Sonic Port nécessite un port et son câble. Le premier sera plus adapté à l’interview alors que le second au podcast et à l’enregistrement musical. Usages qu’il partage avec l’iRig Pro qui nécessite au moins 2 câbles, forçant un usage immobile et stable.

Espérant que ce comparatif vous ai permis d’y voir plus clair.

Publicités

3 applications iOS pour le Bac Musique facultatif 2015 : Jazz et Orient

Maqamat, Oud Master et WorldScales sont 3 apps qui permettent d’appréhender et de jouer avec les modes arabes, maqamat.

Maqamat

Cette app propose simplement de jouer un certain nombre de modes. Rien de plus, mais elle le fait correctement !
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 00 04
Attention toutefois, lancer deux fois le mode avant de l’écouter, il a tendance à ne pas démarrer correctement..

Oud Master

Oud Master est une app de simulation du manche du oud, elle permet donc de jouer les quarts de ton. Sa prise en main n’est pas évidente mais une fois pris le coup, elle permet non seulement de s’habituer à entendre et comprendre ces intervalles étrangers à nos oreilles occidentales et également de visualiser l’écart entre chaque note
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 00 23
Dans l’usage, j’étudiais la structure du mode avec Maqamat et je jouais sommairement avec ensuite dans Oud Master. Une fois le mode bien dans l’oreille, j’ouvrais WorldScale.

WorldScale

Seule app payante du lot, elle est aussi la plus poussée. Elle permet de lancer une échelle modale sur un clavier piano. De fait, on peut réellement jouer avec n’importe quel mode, de façon naturelle.
Choisir un bassin géographique :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 02 24
Un mode et une tonique (root) :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 02 28
Le choix du son est aussi très appréciable pour se familiariser avec les instruments orientaux :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 01 06
Choisir la langue d’affichage des notes…

 

Il suffit ensuite de jouer ! Cette approche permet de développer la perception du mode, de s’en imprégner. En particulier les tensions / traits expressifs provoqués par les intervalles de quarts de ton.

Démarche pédagogique

 Un point sur la démarche, recommandation aux candidats (en toute humilité).
WorldScale est une app géniale mais à mon sens, elle ne doit pas être la seule à être utilisée pour appréhender les modes arabes. Le cheminement que je vous propose (MaqamatOud Master puis WorldScales) me semble logique pour comprendre la structure/construction des échelles avant de passer à l’étape du jeu. Cela est discutable, on pourrait bien sur organiser différemment les étapes d’apprentissage ou carrément n’entrevoir le mode que sur l’aspect perception/production mais ce n’est pas, d’après mon expérience, le focus principal de l’épreuve du bac, bien que les jurys sauront apprécier un candidat qui sait reconnaître et/ou jouer un mode. Mais s’il ne sait l’expliquer, c’est un peu dommage….
Amusez-vous bien !
En passant

Une solution moins onéreuse pour diffuser l’écran de son iPad -> tutos

J’avais brièvement expliqué qu’avec une clé HDMI de type Airlink ou Tronsmart on pouvait diffuser l’écran de son iOS/Android/W8 (certains W8…) sans fil.

 

Ce qu’il faut impérativement

– 1 émetteur : iPad – iPhone – Android depuis 4.3 – W8 (certains modèles)

(EDIT: pas besoin si pas besoin d’internet ) – 1 réseau wifi (avec internet)

– 1 Clé HDMI au choix : Airlink ou Tronsmart (revue par notre ami @ticeman01)

– 1 vidéo-proj HDMI (si pas HDMI, il faudra se procurer un câble adaptateur convertisseur HDMI vers VGA)

Si vous n’avez pas de réseau wifi dans votre classe : pas de soucis !

Car la clé AirLink créé son propre réseau wifi suffisant pour diffuser l’écran de l’iPad. Mais attention, si vous souhaitez accéder à internet il vous faudra un réseau wifi et dans ce cas :

– optez pour l’Airport Express d’Apple (moins de 100€)

– ou si vous n’avez pas trop de budget, le TP-LINK TL-WR710N (29€) dont je parle ici  fera parfaitement l’affaire.

Configurer l’AirLink

Précision ici, j’ai connecté la clé AirLink à mon réseau wifi pour pouvoir accéder à internet mais cela n’est pas nécessaire pour simplement diffuser l’écran de votre iPad (voir dernière vidéo de ce billet).

Utiliser la fonction AirPlay

Ça fonctionne avec iOS8 !

Démo de la diffusion AirPlay via le seul réseau de l’AirLink

On tient là une solution n’excédant pas 70€ pour un dispositif AirPlay (=diffusion multimédia d’un terminal iOS ou OSX) portable et très simple à mettre en œuvre !

Nuance

Une nuance s’impose, la plupart des sites d’actus autour d’Apple ont royalement descendu cette clé. Pas totalement à tort mais de façon trop prononcée je trouve. La diffusion AirPlay ne souffre pas d’une latence excessive (voir vidéo ci-dessus) et me semble être convenable pour une diffusion en classe. Si vous avez vous même des retours d’utilisation je suis preneur !