Le Djing avec Edjing et MultiTrack Daw

Découvrir le Djing avec Edjng et Multitrack Daw pour iPad ; Virtual Dj Free puis Audacity sur Pc/Mac

La question de départ de la séquence 2 en 4e est : comment organiser une playlist à la façon d’un DJ ?

Cela sonne très tâche complexe (!), il fallait une problématique actuelle à laquelle sont confrontés les élèves chaque week-end pour leur soirées (sic). L’objectif de la séquence était d’enter dans la démarche d’un DJ qui mixe plusieurs oeuvres ensemble et qui n’ont pas forcément la vocation de l’être. Les objectifs pour les élèves étaient d’apprendre à synchroniser les tempos, d’accorder les tonalités puis avec une autre application, mixer sommairement deux ou trois oeuvres avec les outils de Fade in / Fade out (fondus).

Comme à l’accoutumée, je présenterais une solution possible pour iPad et ensuite, pour PC/Mac.

1.) Mixer sur iPad avec Edjing

Cette application gratuite présente ce qu’un DJ peut avoir a minima devant lui lorsqu’il mixe. Pour insérer de la musique, toucher le disque d’une platine et la bibliothèque de l’iPod s’ouvre, sélectionner le titre désiré. Il ne reste plus qu’à lancer la lecture et mixer.

La capture d’écran présente les principales fonctions de l’application :

Image

Pour synchroniser les temps, appuyer sur SYNC dans le desk que l’on veut voir (ou plutôt entendre) être synchronisé.

Pour ajuster les tonalités, l’app Edjing possède un bouton PITCH. Bizarrement, on peut jouer avec le pitch mais pas réellement l’ajuster définitivement. Je n’ai pas encore trouvé comment faire…

2.) Mixer sommairement deux oeuvres sur iPad avec MultiTrack Daw

Sur iPad, on pourra utiliser l’application Multitrack Daw (dont j’ai déjà parlé ici).

a.) Importer les fichiers audio que l’ont veut mixer

b.) Sélectionner l’extrait à fondre en appuyant longuement sur le fichier audio, des menus contextuels apparaissent

c.) Glisser vers éditer, apparait alors deux poignées à chaque extrémité de l’extrait :

Image

e.) Faire glisser les poignées intérieures pour exécuter les fondus :

Image

f.) Pour réaliser le mixage sommaire des autres extraits audio, il faudra déplacer les extraits. Pour cela, appuyer longuement sur l’extrait, sélectionner l’outil éditer puis faire glisser le fichier.

3.) Mixer sur ordinateur avec Virtual DJ (Pc/Mac)

Virtual DJ free pour PC et Mac est un logiciel permettant aussi facilement (avec le tactile en moins) qu’Edjing de se mettre à la place d’un DJ.

Réalisée en partie avec mes élèves, j’avais monté une vidéo expliquant la démarche de l’activité :

4.) Mixer sommairement deux oeuvres avec Audacity (Pc/Mac)

De la même façon, j’ai réalisé cette vidéo expliquant la démarche à employer pour réaliser l’activité :

Publicités

Enregistrer son instrument avec l’iPad

Enregistrer son instrument (accompagnateur) avec l’iPad mais pas que !

Lors de jeux vocaux avec les élèves, d’exercices durant l’apprentissage du chant ou pour son évaluation, il est pratique de pouvoir enregistrer son instrument accompagnateur (guitare, piano électrique, accordéon, harpe…) afin de mieux diriger ou écouter.

Je présenterais la version iPad et la version PC/Mac.

A.) Avec l’iPad et Garage Band

L’amp link kit ou le JamUp Plug (parmi bien d’autres) permettent pour une trentaine d’euros de brancher un jack instrument mono dans son iPad (ou son Mac)

From iPhone de Nicolas (4)

Amp Link Kit – avec fil, faux-contact et piles : moins pratique à mon sens

20130128-110452.jpg

JamUpPlug : vraiment Plug & Play

1.) Après avoir branché l’instrument à l’interface jack du boîtier, ouvrir GarageBand. Ouvrir un nouveau projet et sélectionner enregistrement audio.

20130104-214202.jpg

On arrive à cela :

20130104-213635.jpg

2.) Ensuite, appuyer sur la roue crantée en haut à droite pour désactiver le métronome

20130104-213448.jpg

3.) Appuyer ensuite sur le « + »

20130104-213458.jpg

Appuyer sur la section A et sélectionner comptage automatique (afin que l’enregistrement ne s’arrête pas au bout de 8 mesures)

20130104-213513.jpg

Il suffit d’appuyer sur enregistrer (le bouton rouge!) pour démarrer la prise.

B.) Sur Mac

Apple intègre GarageBand dans les ordinateurs, de fait, une fois branché son instrument, il faut suivre quasiment la même démarche. Les différences résident dans le fait de sélectionner l’instrument « acoustic instrument » lors de la création d’un projet. Afin que l’entrée soit reconnue.

Sélectionner Guitare

Sélectionner Acoustic Instrument

Puis, si la piste n’est pas active (c’est à dire si votre instrument ne produit pas de son via l’ordinateur), il faut vérifier les entrées et sorties dans le menu : GarageBand, « préférences », Audio/Midi et sélectionner en entrée « entrée intégrée » comme ci-dessous :

Capture d’écran 2013-01-27 à 21.11.50

Sélectionner « Entrée intégrée »

Enfin, penser à activer la piste (en bas à droite) si elle ne l’est pas.

Désactiver le métronome (Pomme + U) et lancer l’enregistrement.

C.) Pour PC : version simple (mais pas top en qualité)

20130128-110151.jpgAudacity permet d’enregistrer l’entrée intégrée (LINE IN).

Habituellement, à l’aide d’un adaptateur Jack instrument vers mini Jack (voir photo), on peut brancher son instrument dans l’entrée audio (souvent verte).

Mais sur le PC que j’avais entre les mains dernièrment, il n’y avait pas de prise LINE IN (verte). Il faut dans ce cas un adaptateur Jack-USB (une trentaine d’euros également), la qualité n’est pas professionnelle, mais permet de faire office de carte son d’appoint.

Adaptateur USB - jack

Adaptateur USB – jack

En pratique

Sélectionner l’entrée à enregistrer dans Audacity. Elle est représentée par un micro, il faut ensuite sélectionner l’entrée en question.

L’avantage d’Audacity ici est qu’une fois sélectionnée l’entrée à enregistrer, il suffit de lancer l’enregistrement (bouton rouge).

Si toutefois l’enregistrement ne fonctionne pas. Penser à configurer l’entrée que l’on veut enregistrer dans : Panneau de configuration / son / enregistrement : sélectionner l’entrée.

Autour de la pulsation

Une première activité suivant (ou précédant) une écoute consiste à observer une représentation graphique de la musique obtenue par une application audio telle que Multitrack Daw (pour iPad qui a son équivalent pour PC ou Mac avec Audacity).

Pour cette activité, le choix d’écoute est l’oeuvre des BB Brunes, Le gang, 2006 dans laquelle une basse électrique joue sur chaque temps.

Avec l’iPad

1.) Dans Multitrack Daw, après avoir créé un fichier dans le menu principal, appuyer longuement sur la piste vide pour faire apparaître les paramètres bleus. Glisser vers « Audio… »

IMG_0430

2.) Choisir un titre dans « iPod » et appuyer sur « Importer »

IMG_0432

3.) Appuyer sur la vue principale, puis appuyer longuement sur la piste vide et glisser vers « coller ». On obtient ceci :

IMG_0433

4.) Cette dernière vue sera capturée (appui simultané sur le bouton home et le bouton de mise en veille) puis importée dans une application d’annotation de photos telle que Skitch. Afin de rogner et mettre en valeur les impulsions visibles de la pulsation. Enfin, l’image annotée sera exportée dans la photothèque.

IMG_0434

Les élèves pourront ainsi intégrer leur image annotée dans leur cours avec l’application Pages (bouton +, onglet multimédia, puis images enregistrées) dans laquelle le cours aura été préalablement importé.

Avec un PC ou un Mac

Je vais à présent décrire cette séquence avec les possibilités réelles qui me sont offertes aujourd’hui : pas de salle d’éducation musicale mais une salle informatique PC souvent disponible…

L’avantage d’Audacity est que sa prise en main est relativement simple, de plus, il est gratuit et légal. Les élèves de sixième se familiarisant avec, dès l’entrée au collège, seront ainsi tout à fait dans la capacité de réinvestir leurs capacités lors de la préparation des oraux d’histoire des arts (afin de d’éditer des fichiers audio).

Ainsi, après avoir importé le fichier audio dans le logiciel, les élèves démarrant la lecture pourront observer la corrélation entre impact de la basse et impact visuel sur la représentation graphique du logiciel.

Il sera opportun de capturer l’image (avec MWSnap ou Skitch, tous deux gratuits).

Capture d’écran 2012-12-05 à 22.30.22

Afin de l’annoter (avec Skitch) et de mettre en valeur les impacts de la pulsation.

impact annoté

Skitch incorporant la synchronisation avec Evernote, il est concevable que les élèves envoient leur capture dans un espace créé pour eux (comme le propose François Lamoureux ici)

Poursuites possibles sur Mac, Pc ou iPad

La suite de l’activité consiste à importer dans Audacity une oeuvre dans laquelle la pulsation n’est pas marquée de façon franche par un instrument. Prenons ici l’Air n°6 de la suite Water Music d’Haendel (1733).

Image

On observe sur cette image aucune marque comme l’on pouvait en constater chez BB Brunes. Cela peut conduire l’élève à comprendre que la pulsation peut-être jouée « visiblement » et donc être perçue et produite par imitation (BB Brunes) ou bien que la pulsation peut ne pas être jouée « visiblement » mais peut-être ressentie lorsqu’aucun instrument ne la joue franchement (Haendel).

On pourra ensuite s’appuyer sur une vidéo mettant en avant les gestes du chef d’orchestre. Couper le son et essayer de taper la pulsation, remettre le son et vérifier la synchronisation…

En conclusion : une création

Pour terminer, on pourra lancer une activité de création : l’objectif sera de créer une boucle de batterie dans laquelle la pulsation est clairement mise en avant. Cela peut paraître simple mais a semblé être un vrai moyen de vérifier la compréhension de la notion et sa re-médiation immédiate en cas d’incompréhension.

On utilisera Drum Machine sur Pc ou Mac (gratuit et en ligne) :

Capture d’écran 2012-12-16 à 17.18.21

ou DM-1 – The Drum Machine (parmi d’autres pour iPad) :

IMG_1499

Sur PC/Mac, on pourra enregistrer la création sur Audacity (voir: enregistrer le son de l’ordinateur avec Audacity ici ou ) afin que les élèves puissent observer la présence de la pulsation comme ils l’ont fait sur Le gang de BB Brunes et éventuellement l’annoter avec Skitch.

IMG_1501

Sur iPad, on exportera la création via l’onglet EXPORT de DM-1, où l’on pourra copier la création (Audiocopy) et la coller directement dans Multitrack DAW (solution nettement plus simple que sur PC/Mac :-)…)