En passant

Rencontre #edmus étape 2 – organisation pratique

La date de la rencontre de la team #edmus est fixée : 14 et 15 mars 2015, toujours à Toulouse.

Pour optimiser l’accueil de chacun et l’organisation nous avons besoin de quelques infos sur vos besoin : d’hébergement, de transport…

Un questionnaire a été mis en place par Cathy (@zikcollege), merci de prendre contact avec elle via son compte twitter ou son mail infos {at} zikcollege {.} fr

On avance, on avance !! Et une précision, même si c’est une rencontre éducation musicale, c’est ouvert à tous !!!

Publicités
En passant

Quand la team #edmus se mobilise…

La team #edmus, collectif d’enseignants échangeant sur twitter (mais pas que, on n’est pas exclusif) organise une rencontre courant mars « enseignants edmus connectés »  Toulouse ! Rejoignez-nous !

Cela fait un moment que je veux vous parler de l’équipe de prof avec laquelle j’ai la chance de travailler, d’échanger, de rêver au quotidien sur le réseau social Twitter, je détaillerais plsuieurs de nos projets dans les semaines ou mois à venir mais je voulais vous faire part du projet de rencontre que nous essayons d’organiser.

Voii le Doodle qui nous permettra de fixer la date : http://doodle.com/szw4fswb6g4weanb#cmt1730460124

Première étape avant d’organiser la suite.

Si vos souhaitez avoir une idée de ce que l’on y fera, je vous recommande de faire un tour sur notre plateforme d’échange que l’excellente Cathy Jund (alias @zikcollege) a mis en place : http://zikcollege.fr/agoraproject/

 

La team #edmus est en place !

 

Apps indispensables #edmus – Kit de démarrage iPad épisode 3

Donner une liste d’apps ne semble pas utile si elle n’est pas accompagnée d’usages concrets en classe et associée à une définition des compétences visées. Hélas, le temps nous presse ! Plusieurs de nos collègues sont en pleine exploration d’apps pour la rentrée et d’autres en construction de budget. Nous reviendrons donc de façon plus approfondie sur ces apps par la suite.

Pour aujourd’hui, nous vous proposons pour ce troisième épisode de notre kit de démarrage avec l’iPad en classe d’éducation musicale avec Benoît, de vous présenter brièvement quelques apps qui nous semblent fondamentales, associées à quelques compétences qui peuvent être sollicitées pour nos élèves ou quelques fonctionnalités pour le prof, essentielles.

 

Création musicale individuelle

  • GarageBand – Apple est la base de la création musicale sur iPad : possible prise en main d’un séquenceur et d’un multipistes (multiples samples et possibilités d’enregistrements pour solliciter les notions de successif et simultané), d’un sampler (pour modifier sa voix de façon numérique), d’instruments virtuels (pour interpréter une partie instrumentale ou la créer)
  • Figure – Propellerhead Software AB: création tout en tactile, directement quantifiée donc toujours en place sur le principe de l’ostinato. Batterie, basse, lead et c’est parti ! A partir d’une basse donnée (par exemple), les élèves crééront les autres parties. On se rendra compte que l’ostinato est toujours perceptible.

Création individuelle car ces apps peuvent être utilisées en pleine autonomie par l’élève. Ainsi, à partir d’éléments fixés, ce dernier pourra improviser ou composer dans un cadre précis. Mais ces apps ne se limitent pas à cela, elles seront d’une grande pertinence pour la création de jingles par exemple. Ce blog donne quelques exemples d’utilisation de ces apps en classe.

Interprétation musicale collective

 

Voici deux apps qui proposent de jouer à 4 sur un iPad. A l’image d’instruments réels, on peut faire mémoriser et jouer un pattern sur chaque instrument aux élèves qui les exécuteront tour à tour et en simultané. On sollicitera ici la capacité à tenir une partie dans un contexte polyphonique, l’écoute de l’autre…

Jouer en live avec des instruments virtuels

Tandis que GarageBand imite les instruments rééls, Thumbjam et Gestrument exploitent la surface tactile de l’iPad pour permettre de se détacher du côté technique et se concentrer pour la première sur l’interprétation et l’expressivité (secouer la l’iPad pour obtenir un vibrato par exemple) et sur les aspects mélodico-rythmique pour la seconde (différentes zones de l’écran correspondent à des combinaisons de motifs rythmiques et de hauteurs mélodiques).

 

Jouer en live d’un instrument rythmique (mais pas que)

 

 

Cette app transforme la surface sur laquelle est posée l’iPad en un instrument. Le micro capte l’impact et le transcrit en un son (rythmique ou mélodique). L’élève peut ainsi jouer un pattern de congas sans même en avoir en classe ! On sollicitera ici la capacité à tenir une partie dans un contexte polyphonique, l’écoute de l’autre.

Attention : cette app nécessite le silence en classe car le micro de l’iPad capte à la fois les vibrations de la table sur laquelle il est posé ainsi que les bruits autours. De plus, il est conseillé d’utiliser un casque pour que le son de l’iPad ne soit pas capté par le micro.

En utilisant un micro piezo, il est possible d’éliminer les interférences et de capter uniquement les vibrations de la table. Cette solution sera développée dans un prochain article.

Non spécifiquement musicales

Pas de compétences décrites mais de nombreuses perspectives

Travail sur l’image et la vidéo :

Synthétiser une notion / Histoire des arts :

Que ce soit pour faire une synthèse, une vidéo type classe inversée (capsules) ou un exposé d’histoire des arts, ces apps ouvrent des perspectives inouïes pour l’enseignement. Moins musicales elles n’en demeurent pas moins hyper pertinentes pour la création de contenu pédagogique.

Pour le prof, apps musicales :

L’une de ces trois application permettra d’éditer ses partitions existantes ou d’en créer soi-même.

Pour la création d’arrangement pour le projet musical :

  • GarageBand est la première app à prendre en compte
  • La deuxième étape possible est d’utiliser le potentiel d’interaction entre les apps avec l’app Audiobus – Audiobus Pty Ltd et/ou l’Inter-App audio (fonction native Apple)
  • Loopy HD – A Tasty Pixel invite à la création de boucles (faire tourner en boucle un pattern pour faire répéter une partie du chant ou une partie instrumentale)

Ipad comme télécommande  :

 

Pour le prof non musicales :

 

Cette liste n’est qu’un aperçu loin d’être exhaustif, il est difficile d’opérer des choix et nous avons sûrement oublié des essentielles ! Mais si cela peut vous aider, nous en serons plus qu’heureux !

 

 

 

TwistedWave : l’équivalent d’Audacity sur iPad !

TwistedWave Audio Editor – TwistedWave contient de très nombreux outils utilisés sur ordinateur avec le logiciel Audacity, ou du moins, suffisamment pour faire la comparaison avec ce dernier. Découverte dans ce billet d’une app, indispensable pour le prof et l’élève !

 

Depuis le temps que je patiente dans cette chambre.. Oups, Cabrel sort de ce corps ! Depuis le temps que l’on cherche un équivalent à Audacity ! Même si je ne suis pas fan de son ergonomie sur ordinateur, il faut lui reconnaître certaines vertues d’efficacité et une prise en main relativement simple. TwistedWave va encore plus loin en terme d’expérience utilisateur car l’exploitation du tactile décuple la simplicité d’usage pour nos têtes blondes.

 

 

Ce premier aperçu montre l’interface principale. Le curseur du haut correspond au volume général, la première vue est la globale tandis que la seconde est la vue de travail. En bas se trouvent plusieurs outils, que l’on désignera comme principaux (lecture, enregistrement, boucle, copier/couper,coller, fade in et out, annuler, dés-annuler, crop et Audiocopy).

 

Après avoir saisi comment utiliser l’app au doigt, il est difficile de se remettre à la souris…Jugez plutôt :


En plus de ces manipulations sommaires, on trouvera les possibilités d’agir sur le son au moyen d’effets d’amplification, de normalisation, d’insertion de silence, de changement de hauteur et de vitesse, réverbe, délay, reverse, EQ en pagaille, stéréo/mono et taux d’échantillonnage !

 

 

Les possibilités d’export sont complètes, nombreux formats :

Nombreuses destinations :

 

Alors certes le prix est certain (8,99€) mais c’est une app essentielle à mon humble avis. J’ai pas mal cherché, pas mal essayé, et TwistedWave Audio Editor – TwistedWave m’a convaincu dans sa simplicité d’utilisation et surtout dans son efficacité.

Je reviendrais prochainement sur son cas pour entrer un peu davantage dans les effets.

À bientôt donc !

Diffuser image & son – Kit de démarrage ipad #edmus : épisode 2

Après avoir configuré les iPad dans l’épisode 1, nous vous proposons avec Benoît de s’occuper de la diffusion multimédia. Trois grandes familles de solutions : filaire, sans fil via un ordinateur ou via un dispositif AirPlay.

1. Solution filaire

Diffuser l’image

Matériel requis

Adaptateur 30 broches (avant l’iPad 4) vers VGA :

MC552-18 Adaptateur 30 broches (avant l’iPad 4) vers HDMI :

MD098-17

Lightning vers VGA (à partir de l’iPad 4) :

MD825-22

Ligthning vers HDMI (à partir de l’iPad 4) :

Lightning to hdmi-25

Connecter l’iPad au vidéo projecteur (ou à l’écran TV) à l’aide de l’adaptateur adéquate.

👍 Le choix VGA ou HDMI dépend du vidéo-projecteur. La meilleure qualité d’image sera obtenue avec l’HDMI qui assure également la diffusion du son (nous en reparlerons dans la partie diffusion du son).

Selon l’équipement de la salle, penser éventuellement à prévoir dans le budget un câble d’une longueur suffisante ou une rallonge vga ou hdmi reliant le vidéo-projecteur et l’adaptateur connecté à l’iPad.

 

Diffuser le son d’un seul iPad

Connecter la sortie casque de l’iPad à une entrée de l’amplificateur au moyen d’un mini-jack 3,5 mm. L’autre extrémité du mini-jack doit être compatible avec l’amplificateur :

Photo 01-07-2014 14 55 13

Dans la majorité des cas, il peut s’agir d’une entrée RCA :

Rca_audio_male_female-28

ou mini-jack :

Jack 35-31

Diffuser le son de plusieurs iPad simultanément

Deux solutions sont possibles :

– Le multiplicateur de port type Belkin RockStar permet de diffuser le son de 5 iPad en simultané. Il faudra prévoir autant de câbles mini-jack vers mini-jack pour relier les iPad au multiplicateur.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

– Une mini mixette type Behringer MX400 permet de diffuser et niveler le son de 4 iPad simultanément. Il faudra prévoir autant de câbles mini-jack vers jack ou les adaptateurs correspondants.

Behringer mixette-34

Avantages
Pas besoin de connexion wifi
Aucun réglage particulier : fonctionne de suite
Pas de latence

Inconvénients
Perte de la mobilité
Gestion délicate avec plusieurs iPad en classe
Risque de fragiliser les connecteurs de l’iPad

 

2. Solution sans fil via un ordinateur

Diffuser l’image

Matériel requis :
Un ordinateur PC ou MAC équipé du wifi et connecté au vidéo-projecteur
Une connexion wifi (pour rendre un ordinateur wifi et/ou créer un réseau wifi voir ici)
Un logiciel de « réflection » (mirroring) permettant la recopie de l’écran de l’iPad :

Reflector

Airserver

– X-Mirage

Après avoir connecté l’ordinateur et l’iPad au même réseau wifi :

Même réseau wifi-37

Lancer le logiciel de mirroring puis activer la recopie vidéo sur l’iPad :

Connecter Airplay

– Glisser depuis le bas de l’écran de l’iPad vers le haut,
– Toucher AirPlay
– Sélectionner l’ordinateur exécutant l’app de Mirroring
– Activer la recopie vidéo.

Avantages
Connexion internet non obligatoire
Sans fil
Affichage de plusieurs écrans d’iPad simultanément

Inconvénients
Besoin d’un ordinateur
Certains bugs sont constatés
Latence gênante pour jouer de la musique en direct

 

3. Solution matérielle & autonome : dispositif AirPlay

Diffuser le son

Matériel requis
Une récepteur AirPlay (AirPort Express par exemple)
Un câble pour relier à l’amplificateur

Nous avions évoqué l’AirPort Express dans l’épisode 1. Cette dernière offre la possibilité d’envoyer le son sans fil. Il faudra pour la relier à l’amplificateur (via un jack 3,5mm à sa sortie) et sélectionner  l’AirPort Express comme sortie AirPlay :

Photo 01-07-2014 15 03 04

D’autres accessoires existent en lieu et place de l’AirPort Express pour cet usage, un récepteur bluetooth comme le BlueWave de Novodio fera parfaitement l’affaire :

ACSNVO0022_mainv3_MW_0
Avantages
Connexion internet non obligatoire
Sans fil
Inconvénient
Latence gênante pour jouer de la musique en direct

Diffuser image et son

Matériel requis
Un réseau wifi
Une Apple TV
Un câble HDMI
Si vidéo-projeceur non HDMI : un convertisseur HDMI vers VGA + Audio (Kanex ATVPro)

apple tv

Après avoir relié l’Apple TV au vidéo-projecteur, brancher le câble d’alimentation de celle-ci et se connecter au boitier (voir la procédure de recopie vidéo ci-dessus) en sélectionnant Apple TV :

Air play Apple tv-43

Lors du premier démarrage, quelques éléments de configuration seront nécessaires (mot de passe du réseau wifi).

Avantages
Solution autonome
Stabilité

Inconvénients
Latence gênante pour jouer de la musique en direct
Un seul iPad affiché à la fois

 

Nous voici au terme de ce second épisode, n’hésitez pas à nous communiquer vos réactions !!

Bulletin #4 d’expérimentation iPad en éducation musicale : élèves créateurs !

Au cours de cette expérience, les élèves ont créé, par groupe, des capsules vidéo à l’aide de l’iPad et plus particulièrement des applications : Explain Everything, Tellagami ou encore iMovie.

Après avoir exploré le terrain de l’écoute avec l’iPad en cours d’éducation musicale, je me suis penché sur la construction de la culture musicale. C’est donc au sein d’une séquence de 5e autour de la musique de Louis XIV que les petits groupes se sont répartis en ateliers de 3/4 élèves pour se documenter sur des sujets tels que : la place de la musique chez Louis XIV, qui était Lully, Lully et Molière, la suite de danse baroque, la danse baroque et enfin, binaire-ternaire (le second objectif de cette séquence).

Armés de leurs smartphones, de ressources numériques (PDF, Didapage, vidéos) et parfois d’un questionnaire pour les guider, ils se sont mués en créateur de ressources.

Voici donc quelques résultats, il faudra accepter quelques fautes par-ci par-là que je n’ai pu corriger à temps…

Des points très positifs ont été soulevé lors du bilan de cette expérience avec les élèves, comme le fait de travailler avec leurs smartphones, de créer des vidéos, de travailler en groupe. De mon côté le fait que des élèves, plutôt timides en classe et en chant, prennent la décision de parler très intelligemment dans leur vidéo ! Ou d’autres qui ne s’expriment pas correctement habituellement se soient très bien exprimé pour leur capsule.

Les points négatifs : les élèves ont déploré que certaines activités étaient plus difficiles que d’autres, ce qui est vrai, mais surtout certaines moins fun que d’autres ! Entre danser baroque et se documenter sur le rôle politique de la musique chez le Roi soleil…!!

De mon côté j’ai beaucoup regretté que Tellagami sature ainsi, mais également qu’il n’y ai pas de texte insérable. Les élèves devaient être très attentif aux mots prononcés (ce qui n’est pas négatif en soi) mais j’aurais aimé qu’il y ait aussi des mots reprenant les éléments importants. J’ai ensuite trouvé des astuces (passer par Explain everything par exemple) mais il été trop tard pour le mettre en œuvre avec tous les groupes.

Pour conclure

Même si nous en sommes à l’état d’expérimentation, cette approche de la construction des savoirs par les élèves a des intérêts indéniables, notamment sur l’investissement des élèves dans les activités, reste à évaluer ce qu’ils ont réellement appris !

Mes remerciements à Louise Tourret, François Lamoureux et Marie Soulié pour avoir, chacun à leur manière, participé au fait que cette expérience prenne vie.