Bulletin #4 d’expérimentation iPad en éducation musicale : élèves créateurs !

Au cours de cette expérience, les élèves ont créé, par groupe, des capsules vidéo à l’aide de l’iPad et plus particulièrement des applications : Explain Everything, Tellagami ou encore iMovie.

Après avoir exploré le terrain de l’écoute avec l’iPad en cours d’éducation musicale, je me suis penché sur la construction de la culture musicale. C’est donc au sein d’une séquence de 5e autour de la musique de Louis XIV que les petits groupes se sont répartis en ateliers de 3/4 élèves pour se documenter sur des sujets tels que : la place de la musique chez Louis XIV, qui était Lully, Lully et Molière, la suite de danse baroque, la danse baroque et enfin, binaire-ternaire (le second objectif de cette séquence).

Armés de leurs smartphones, de ressources numériques (PDF, Didapage, vidéos) et parfois d’un questionnaire pour les guider, ils se sont mués en créateur de ressources.

Voici donc quelques résultats, il faudra accepter quelques fautes par-ci par-là que je n’ai pu corriger à temps…

Des points très positifs ont été soulevé lors du bilan de cette expérience avec les élèves, comme le fait de travailler avec leurs smartphones, de créer des vidéos, de travailler en groupe. De mon côté le fait que des élèves, plutôt timides en classe et en chant, prennent la décision de parler très intelligemment dans leur vidéo ! Ou d’autres qui ne s’expriment pas correctement habituellement se soient très bien exprimé pour leur capsule.

Les points négatifs : les élèves ont déploré que certaines activités étaient plus difficiles que d’autres, ce qui est vrai, mais surtout certaines moins fun que d’autres ! Entre danser baroque et se documenter sur le rôle politique de la musique chez le Roi soleil…!!

De mon côté j’ai beaucoup regretté que Tellagami sature ainsi, mais également qu’il n’y ai pas de texte insérable. Les élèves devaient être très attentif aux mots prononcés (ce qui n’est pas négatif en soi) mais j’aurais aimé qu’il y ait aussi des mots reprenant les éléments importants. J’ai ensuite trouvé des astuces (passer par Explain everything par exemple) mais il été trop tard pour le mettre en œuvre avec tous les groupes.

Pour conclure

Même si nous en sommes à l’état d’expérimentation, cette approche de la construction des savoirs par les élèves a des intérêts indéniables, notamment sur l’investissement des élèves dans les activités, reste à évaluer ce qu’ils ont réellement appris !

Mes remerciements à Louise Tourret, François Lamoureux et Marie Soulié pour avoir, chacun à leur manière, participé au fait que cette expérience prenne vie.

Bulletin d’expérimentation iPad en éducation musicale #1 : « Dans mon iPad il y a… »

Pas de poules, ni dindons ou oies mais du rock’n’roll à n’en pas douter 😉

Retour d’expérience, d’usages, tant de choses à dire en à peine un mois d’utilisation des 5 iPads mini en classe avec les élèves ! La charge de travail pour adapter/remédier aux expériences m’ jusque-là empêché de partager. Trêve de bavardage, démarrons avec le contenu des iPad élèves. Vous excuserez le style très peu rédigé, j’ai privilégié le contenu à la forme…

Les musicales pour jouer

ThumbJam : comme son nom l’indique, jouer de la musique avec le pouce ! Voir mon article à son sujet.

GyroSynth : application utilisant le gyroscope pour jouer de la musique : très prenante.

Impaktor : tranformer toute surface en percussion, voir mon article à son sujet.

RockMate : application de jeu collaboratif avec des instruments inspirés de la réalité

Cotracks : idem mais sous forme de séquenceur

DJUCED App : application DJ

Baby Scratch : idem mais spécifique pour le scratch

Launchpad : séquenceur gratuit idéal pour utiliser l’ostinato dans une création musicale mais également fair ela distinction entre loop et samples.

Les musicales pour créer

Figure : création musicale tatile hyper intuitive, oir mon article à son sujet

MadPad : création musicale à partir de bruits et de courtes vidéos

MovBeats : idem mais en créant un film exportable

Musyc : création musicale sous forme de formes 😉

Audiobus : application type Inter-app audio. Permet de jouer dans une app tout en l’enregistrant das GarageBand par exemple.

Pour les ateliers musicaux (guitare, piano)

Guitar Pro : pour l’atelier guitare, création et lecture de tablatures

Cleartune : accordeur

Synthesia : lecteur de fichier midi pour être jouée au piano !

Beats : métronome

JamUp : processeur d’effets et amplis guitare

iWork et iLife

Achetés courant octobre, les iPads bénéficiaient de la gratuité de la suite iWork :

Pages : le traitement de texte amélioré

Numbers : le tableur amélioré

Keynote : présentation multimédia améliorée

Subjectif ? Certes…

Cette suite est complétée par :

iMovie : montage vidéo

iPhoto : gestionnaire de photos

Et au bout d’un suspens intenable lors de la dernière Keynote : GarageBand ! L’application existencielle pour tout enseignant d’éducation musicale ! Séquenceur, éditeur audio et j’en passe.

Les essentielles

Documents by Readdle : gestionnaire de fichiers multi-fonctions

Evernote : prise de notes mais surtout ENT dans mon cas

Skitch : annotations de photos reliée à Evernote

Dropbox : stockage des cours et des productions

SoundCloud : pour exporter nos créations

Google earth : pour visionner la terre ! Où est né Mozart ?

Twitter : communiquer avec les tweetclasses

BookCreator : création de livres audio

Explain Everything : importation des cours en PDF pour annotation pour les élèves en groupe, création de fiches d’écoutes interactives

Final Argument : utilisé comme Explain Everything mais avec la fonction organisatrice sous forme de carte mentale. Idéal en 3e pour l’histoire des arts, j’en reparlerais.

SimpleMind : création de cartes mentales

Les utiles

iBooks : lecture des livres numérique

Doceri : whiteboard

iTunes U : installée mais utilisation en cours de réflexion !

MSOLearn : application de documentation sur l’orchestre symphonique

Certaines de toutes ces apps ne sont pas utilisées pour le moment et d’autres, viendront s’ajouter le moment venu. Mais voici une liste à étudier pour qui ne sait pas par où commencer !

Améliorer la prise de son dans Evernote : des propositions

Evernote est un outil formidable : prise de notes, ENT enrichi, travaux collaboratifs, la liste est longue ! Consultez le blog de François Lamoureux pour s’en convaincre. Seulement, pour les enseignants d’éducation musicale et tout ceux qui utilisent la fonction « notes vocale », il a un gros défaut : la qualité très moyenne du son. Il est parfois difficile de comprendre des mots parlés, alors en ce qui concerne les créations musicales, il vaut mieux ne pas compter avec.

Bien entendu, ce n’est pas la qualité du micro des terminaux qui est en cause mais bien le format choisi pour les notes, faible en qualité de compression, afin de consommer le moins de bande passante possible sur le quota de téléversements mensuel.

Concrètement si l’on est pas dans un calme absolu lors de l’enregistrement (quasi-impossible en classe), tout bruit ambiant, considéré dans l’enregistrement comme « important », perturbe  la clarté de l »enregistrement de la source.

Plusieurs solutions alternatives existent si l’on souhaite, et c’est mon cas, centraliser le maximum de contenu dans Evernote afin de faciliter l’accès aux ressources pour les élèves :

– 1.) Le bricolage : iRig Mic avec mousse

– 2.) L’alternative SoundCloud ou Dictaphone natif : création d’une note Evernote par mail

– 3.) L’alternative Recordium : exportation du son dans une nouvelle note Evernote

Concrètement

1.) Le bricolage : iRig Mic avec mousse

Ce micro conçu pour les appareils iOS a l’avantage d’être unidirectionnel de fait, il ne captera que le son venant directement face à lui, atténuant les bruits alentours. Ainsi, lors d’un enregistrement dans une salle de classe, rarement silencieuse ;-), on obtiendra une prise de son plus précise qu’avec une prise directe depuis le terminal iOS.

affiche

Trois précisions s’imposent si vous souhaitez utiliser ce micro :

– La première est physique, lorsque l’on démarre l’enregistrement dans Evernote, le micro n’est pas reconnu, il faut le désenclencher/réenclencher. Franchement, je ne saurais expliquer pourquoi (enfin si mais ce n’est pas prouvé alors je le garde pour moi !).

– La seconde concerne le réglage du volume d’entrée. Selon la source (l’enfant) que vous enregistrez, il faut régler le volume d’entrée. L’iRig Mic en propose trois (voir photo). Pour des enfants s’exprimant à volume de conversation, on optera pour la position intermédiaire ou la plus haute. Pour la position haute : éloigner le micro de la source évite la saturation. Pour des adolescents (timides), la position haute sera fortement conseillée ! A vous de jauger de toute façon.

Sélecteur– La dernière concerne les « pop » : utiliser une mousse atténue ces bruits désagréables et ajoute un isolement du bruit ambiant.

2.) L’alternative SoundCloud / Dictaphone natif : création d’une note Evernote par mail

L’application SoundCloud et le dictaphone natif des terminaux iOS n’ont pas les mêmes limitations qu’Evernote en terme de qualité d’enregistrement. Les enregistrements réalisés par ce biais sont donc d’une qualité très convenable en prise directe du micro iPhone/iPad/iPod. Hélas, on ne peut exporter l’enregistrement directement vers Evernote avec la fonction « ouvrir dans une autre app ».

Toutefois, une astuce Evernote découverte ici permet de créer une note en envoyant un mail à l’adresse de votre propre compte. Regarder ci-dessous comment retrouver son adresse Evernote :

Evernote mailLe sujet du mail sera le titre de la note, ajouter @ puis le nom d’un carnet de note pour l’y insérer, enfin, ajouter # suivi du nom d’une étiquette si vous le souhaitez.

Cette astuce ne permet pas d’ajouter l’enregistrement à une note pré-existante.

On relèvera qu’un élève peut sans problème utiliser cette méthode avec le dictaphone natif, ainsi il sollicitera des compétences du B2i (créer un fichier audio, l’envoyer par mail…)

3.) L’alternative Recordium : exportation du son dans une nouvelle note Evernote

Recordium est une application gratuite ayant de nombreuses fonctionnalités. Notamment l’annotation d’un fichier audio (assez original) mais aussi le choix du format d’enregistrement et sa qualité.

Photo 14-06-13 11 13 03

De plus, il permet d’ouvrir le fichier enregistrer dans une autre app, dont Evernote :

Photo 14-06-13 11 13 28

L’export créé une nouvelle note que l’on insèrera dans le carnet souhaité directement depuis la note comme la capture ci-dessous le montre :

Capture d’écran 2013-06-14 à 16.16.52

Voilà !

Le Djing avec Edjing et MultiTrack Daw

Découvrir le Djing avec Edjng et Multitrack Daw pour iPad ; Virtual Dj Free puis Audacity sur Pc/Mac

La question de départ de la séquence 2 en 4e est : comment organiser une playlist à la façon d’un DJ ?

Cela sonne très tâche complexe (!), il fallait une problématique actuelle à laquelle sont confrontés les élèves chaque week-end pour leur soirées (sic). L’objectif de la séquence était d’enter dans la démarche d’un DJ qui mixe plusieurs oeuvres ensemble et qui n’ont pas forcément la vocation de l’être. Les objectifs pour les élèves étaient d’apprendre à synchroniser les tempos, d’accorder les tonalités puis avec une autre application, mixer sommairement deux ou trois oeuvres avec les outils de Fade in / Fade out (fondus).

Comme à l’accoutumée, je présenterais une solution possible pour iPad et ensuite, pour PC/Mac.

1.) Mixer sur iPad avec Edjing

Cette application gratuite présente ce qu’un DJ peut avoir a minima devant lui lorsqu’il mixe. Pour insérer de la musique, toucher le disque d’une platine et la bibliothèque de l’iPod s’ouvre, sélectionner le titre désiré. Il ne reste plus qu’à lancer la lecture et mixer.

La capture d’écran présente les principales fonctions de l’application :

Image

Pour synchroniser les temps, appuyer sur SYNC dans le desk que l’on veut voir (ou plutôt entendre) être synchronisé.

Pour ajuster les tonalités, l’app Edjing possède un bouton PITCH. Bizarrement, on peut jouer avec le pitch mais pas réellement l’ajuster définitivement. Je n’ai pas encore trouvé comment faire…

2.) Mixer sommairement deux oeuvres sur iPad avec MultiTrack Daw

Sur iPad, on pourra utiliser l’application Multitrack Daw (dont j’ai déjà parlé ici).

a.) Importer les fichiers audio que l’ont veut mixer

b.) Sélectionner l’extrait à fondre en appuyant longuement sur le fichier audio, des menus contextuels apparaissent

c.) Glisser vers éditer, apparait alors deux poignées à chaque extrémité de l’extrait :

Image

e.) Faire glisser les poignées intérieures pour exécuter les fondus :

Image

f.) Pour réaliser le mixage sommaire des autres extraits audio, il faudra déplacer les extraits. Pour cela, appuyer longuement sur l’extrait, sélectionner l’outil éditer puis faire glisser le fichier.

3.) Mixer sur ordinateur avec Virtual DJ (Pc/Mac)

Virtual DJ free pour PC et Mac est un logiciel permettant aussi facilement (avec le tactile en moins) qu’Edjing de se mettre à la place d’un DJ.

Réalisée en partie avec mes élèves, j’avais monté une vidéo expliquant la démarche de l’activité :

4.) Mixer sommairement deux oeuvres avec Audacity (Pc/Mac)

De la même façon, j’ai réalisé cette vidéo expliquant la démarche à employer pour réaliser l’activité :