Quand PV NOVA fait des vidéos pour la classe inversée…

L’excellent PV NOVA est aussi bon musicien/arrangeur/comédien (j’arrête là) que pédagogue. Sa série de vidéos nommée l’Odyssée du Son a pour but de présenter différents aspect du phénomène sonore mais également de l’enregistrement, des effets…

L’artiste s’était fait connaître par une série d’Expériences stylistiques déjantées aussi drôles que  vraies :

Chacune de ces vidéos contient quelques perles pédagogiques tout à fait exploitables dans nos cours pour découvrir une notion ou la renforcer.

Le multi-intrumentiste mène à présent une série nommée l’Odyssée du son dont le but est encore plus pédagogique que la première. Toutes pleines de bon sens et d’humour, elles représentent une mine pour notre matière :

De quoi se détendre pour ces vacances de Noël !

 

Publicités

Géomatique ou quand la géographie devient sonore…

Envisager la géographie non plus seulement à partir d’une carte et d’images (ou vidéos) mais augmentée du son, n’est-ce pas génial ? Qui plus est en accord avec les compétences à développer dans notre matière ! Voilà le genre d’idées que Jérôme Staub (@gemtice) développe depuis quelques années et qui m’ont ouvert à une nouvelle approche de notre matière.

Voici donc, un bref bilan de ce que j’ai commencé l’année passée et que j’espère finir dans l’année à venir.

Sortie espace proche avec l’éducation musicale

Le premier projet liant la géographie au son fut réalisé dans le cadre de la sortie espace proche avec une classe de 6e. Notre objectif était d’enregistrer l’ambiance sonore de chaque lieu (à l’aide d’un Zoom H2), de mesurer son niveau sonore (avec ce sonomètre).

Le Storify de notre sortie espace proche ici.

Quelques exemples de captations par ici.

Nous souhaitions exploiter ces données au sein d’un livre numérique au format ePub (avec l’app BookCreator sur iOS et Android ou Create Book sur W8) afin de présenter les différents espaces de vie du collège, de l’espace proche (village) et d’y associer le danger potentiel pour l’ouïe à l’aide d’une échelle sonore représentant les niveaux sonores et leurs dangers ainsi que l’app MusicSafeCheck.

IMG_8666

Ce projet n’a pas abouti par manque de temps.

On soulignera ici la possible relation et mise en projet avec la journée nationale de l’audition et toute la sensibilisation aux dangers pour l’audition que peut comporter ce projet (faisant partie de nos programmes).

Perspectives créatives

Envisager la géographie de façon sonore ouvre également de nombreuses perspectives de création sonore.

J’ai pour projet de réaliser une œuvre musicale basée sur des sons de différents lieux de l’établissement. Afin d’envoyer ces sons à l’attention de twittclasses  pour faire deviner le lieu dans lequel l’œuvre a été créée ou bien simplement échanger au sujet de ces créations.

Les sons seront enregistrés depuis le micro iQ5 relié à l’iPad directement dans l’application MovBeats sur iOS. Cette app permet de filmer et d’enregistrer de cours extraits sonores puis de les organiser dans une grille à la façon d’un step-sequenceur (c’est pas moi sur la photo hein) :

Photo 19-12-2014 20 58 56

Plusieurs grilles peuvent être choisies pour procéder à un enregistrement. Le tout étant exporté notamment vers la pellicule.

Photo 19-12-2014 20 52 40

Si l’enregistrement de sons ne pose pas problème, il faut malgré tout un temps d’adaptation aux élèves pour maitriser la constitution des grilles. Cet écueil étant plus technique que musical, il sera opportun de prévoir quelques tutos à cet effet.

 

Si ce projet vous intéresse ou que vous souhaitez participer avec d’autres enseignants à des activités mêlant géographie et sonore, je vous invite à rejoindre la plateforme zikcollege.fr/agoraproject/

Deux activités et une astuce pour #StickAround en #edmus

A l’occasion de la gratuité temporaire de Stick Around, je vous propose deux des activités que j’utilise en classe, une mise à jour de l’astuce pour enregistrer ses propres sons dans l’app ainsi que quelques perspectives d’usages en classe.

 

Activités de perception

Distinguer les familles d’instruments avec des extraits du Guide de l’orchestre de Britten : ici

A noter que cette activité est intéressante en primaire également.

Distinguer entre binaire et ternaire : ici

 

Astuce : enregistrer ses propres sons dans l’app

J’avais communiqué dans ma première présentation de l’app une astuce pour enregistrer ses propres extraits musicaux dans l’app à l’aide de l’iRig Pro mais je dois avouer que cette solution de bricolage était quelque peu contraignante.

Avec n’importe quelle carte son compatible iPad (telles que la Duo-Capture de Roland ou la iTrack de Focusrite parmi de très nombreuses références) on relie simplement l’iPad à la carte son et l’on branche en entrée la source audio. Ces cartes son sont pourvus d’une sortie casque / moniteur permettant de se dispenser du multiplicateur de port que je décrivais.

Voici un exemple avec l’interface Line 6 Sonic Port VX (présentée ici) :

IMG_8654

Usages en classe

J’avais déjà mentionné quelques pistes dernièrement par ici.

Mais pour aller plus loin voici comment je l’exploitais l’an passé. Les élèves visionnaient une capsule de cours à la maison puis répondaient à un questionnaire permettant d’une part d’observer s’ils avaient compris la notion et d’autre part s’ils pouvaient la mettre en application au travers d’un petit exercice intégré au quizz.

Le traitement préliminaire de ces états de compréhension me permettait de mettre en place des ateliers. C’est ici que  les activités réalisées avec Stick Around étaient utilisées. Pour mettre en application la notion, l’approfondir ou l’utiliser comme entrainement avant l’évaluation.

Cette façon d’utiliser l’app s’inscrivait dans une approche de classe inversée.

Cependant, on peut envisager l’app autrement. Il serait intéressant de l’utiliser comme ressource au sein d’une tache complexe. Le jeu créé avec l’app permettrait de construire des connaissances (notions) ou des capacités (de perception) nécessaire à la réalisation de la tâche complexe.

On pourrait aussi inverser le processus créatif et demander la création d’un jeu dans Stick Around comme chef d’œuvre final de la tâche complexe. Les élèves sont ainsi acteurs et en posture de concepteurs.

J’espère pouvoir détailler ces idées, si le temps le permet !!

3 applications iOS pour le Bac Musique facultatif 2015 : Jazz et Orient

Maqamat, Oud Master et WorldScales sont 3 apps qui permettent d’appréhender et de jouer avec les modes arabes, maqamat.

Maqamat

Cette app propose simplement de jouer un certain nombre de modes. Rien de plus, mais elle le fait correctement !
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 00 04
Attention toutefois, lancer deux fois le mode avant de l’écouter, il a tendance à ne pas démarrer correctement..

Oud Master

Oud Master est une app de simulation du manche du oud, elle permet donc de jouer les quarts de ton. Sa prise en main n’est pas évidente mais une fois pris le coup, elle permet non seulement de s’habituer à entendre et comprendre ces intervalles étrangers à nos oreilles occidentales et également de visualiser l’écart entre chaque note
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 00 23
Dans l’usage, j’étudiais la structure du mode avec Maqamat et je jouais sommairement avec ensuite dans Oud Master. Une fois le mode bien dans l’oreille, j’ouvrais WorldScale.

WorldScale

Seule app payante du lot, elle est aussi la plus poussée. Elle permet de lancer une échelle modale sur un clavier piano. De fait, on peut réellement jouer avec n’importe quel mode, de façon naturelle.
Choisir un bassin géographique :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 02 24
Un mode et une tonique (root) :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 02 28
Le choix du son est aussi très appréciable pour se familiariser avec les instruments orientaux :
Arab music nicoguitarePhoto 31-10-2014 20 01 06
Choisir la langue d’affichage des notes…

 

Il suffit ensuite de jouer ! Cette approche permet de développer la perception du mode, de s’en imprégner. En particulier les tensions / traits expressifs provoqués par les intervalles de quarts de ton.

Démarche pédagogique

 Un point sur la démarche, recommandation aux candidats (en toute humilité).
WorldScale est une app géniale mais à mon sens, elle ne doit pas être la seule à être utilisée pour appréhender les modes arabes. Le cheminement que je vous propose (MaqamatOud Master puis WorldScales) me semble logique pour comprendre la structure/construction des échelles avant de passer à l’étape du jeu. Cela est discutable, on pourrait bien sur organiser différemment les étapes d’apprentissage ou carrément n’entrevoir le mode que sur l’aspect perception/production mais ce n’est pas, d’après mon expérience, le focus principal de l’épreuve du bac, bien que les jurys sauront apprécier un candidat qui sait reconnaître et/ou jouer un mode. Mais s’il ne sait l’expliquer, c’est un peu dommage….
Amusez-vous bien !

Comment exporter de TwistedWave vers GarageBand ?

TwistedWave Audio Editor – TwistedWave que je vous ai dernièrement présenté comme l’équivalent d’Audacity sur iPad est de nouveau sur le blog afin d’aller un peu plus loin dans l’exploration de ses fonctionnalités. Et également de ce qui l’éloigne d’Audacity !

Exporter vers GarageBand

Une grosse différence avec Audacity est l’absence d’un multipiste de fait, lorsqu’un piste est traitée, il faut l’envoyer dans un multipiste. J’ai choisi ici GarageBand car il est un fondamental de nos usages en classe.

Une app à posséder dont je parle dans la vidéo : AudioCopy – Retronyms Inc (bien qu’il ne soit pas certain qu’elle soit obligatoire pour réaliser la manip décrite, à vérifier)

Quelques effets

Une rapide présentation de quelques effets :

Et un petit cadeau pour l’un d’entre vous qui commentera ce billet ! Une licence de TwistedWave Audio Editor – TwistedWave !

 

Tone Me : le couteau suisse musical

Tone Me – Cedric Sadowski est une application multifonction, elle permet notamment de retrouver la tonalité puis les accords d’un morceau, de façon manuelle et à l’oreille. Un métronome, un accordeur et un éditeur de partition d’accords sont aussi de la partie.

 

Il y a un bail que je devais vous parler de ToneMe ! Mais je dois avouer que le développeur en parle très bien !

Regardez plutôt :

 

Créative

On voit bien le potentiel créatif de l’app : à partir d’une tonalité, on navigue dans les accords que l’on peut organiser au sein d’un d’une partition afin d’exploiter cela dans une app comme GarageBand et ses instruments virtuels par exemple.

Les indicateurs de degrés peuvent aussi être intégrés dans une séquence de classe de type : créer une suite d’accords avec les fonctions de tension et de repos auquel on aura préalablement associé les degrés correspondants.

 

Perception comme un jeu

Utiliser la fonction de recherche de la tonalité pour expliquer ce même concept : écouter et retrouver les notes jouées dans une œuvre, afin de trouver la tonalité. Celui ou le groupe qui trouve le premier a gagné 😉

 

Outils du guitariste

La présence d’un dictionnaire d’accords pour guitariste, d’un métronome et d’un accordeur seront à considérer pour un atelier guitare par exemple.

 

En passant

{GEEK} Diffuser sa musique sans fil avec le DockBoss

L’iPad ou l’iPhone invitent à la mobilité, mais il n’est pas toujours simple de trouver comment diffuser son contenu multimédia sans fil. Pas toujours de réseau wifi ni de récepteur AirPlay notamment.

Voici un petit accessoire qui rendra des services à ceux qui n’ont justement pas de wifi dans leur classe : le récepteur sans fil dockBoss.

Récepteur sans fil Mobile Fun Mon education musicale avec l ipad

Le dockBoss reçoit le son envoyé en bluetooth depuis un iPhone, iPod ou iPad. Il se connecte sur un port dock Pin-30, c’est à dire les ports des terminaux antérieurs à l’iPhone 5 et l’iPad 4 :

 

Récepteur musique sur dock Mon education musicale avec l ipad mobile fun

Cet accessoire se limite donc au possesseurs d’enceintes avec un port dock de ce type. Si vous en êtes le dockBoss pourra être la solution à la mobilité !

Toutefois, la question de la diffusion du son et/ou de la vidéo semble être problématique pour beaucoup, je me lancerais donc prochainement dans un document synthétisant les différentes possibilités de diffusion sonore, contraintes, avantages…

 

En passant

Un serveur WebDav comme ENT ponctuel pour du BYOD tout systèmes ! Sortez les portables !

Grâce à l’application Documents by Readdle, un astucieux pas à pas de Ghislain Dominé nommé « un hotspot pédagogique« , et du wifi, le BYOD prend une nouvelle dimension.

Intituler un article avec 3 mots incompréhensibles commence mal ! Mais n’ayez crainte, rien de bien compliqué.

BYOD (bring your own device) : utilisation de smartphones et tablettes des élèves en cours.

Avant

Jusqu’à présent, lorsque je demandais aux élèves d’utiliser leurs terminaux (smartphones, lecteurs mp3, iPod ou tablettes) en cours, il s’agissait  :

– de chercher dans leur bibliothèque musicale si l’on retrouvait le paramètre étudié au moment du cours (exemple : avez-vous de la musique binaire ou ternaire dans votre joujou ?)

– de prendre en photo ou filmer certaines choses (des pas de danses, un schéma…)

– de prendre ou créer des notes vocales ou texte.

– ou de faire des recherches.

Maintenant

A l’aide d’un réseau wifi partageable avec les élèves (dans mon cas un réseau créé avec mon Mac, l’AirPort Express ou encore mon iPhone via le partage de connexion), on peut créer un serveur WebDav depuis l’iPad sans aucune manipulation complexe !!

Ainsi, les élèves peuvent accéder à des ressources de tout type à partir de n’importe quel terminal équipé du wifi.

Côté prof

Il faut :

– rejoindre le réseau wifi avec l’iPad,

– ouvrir l’application Documents dans laquelle on aura préalablement inséré les ressources à destination des élèves (photos, vidéos, musique, PDF et presque tout ce que vous voulez).

Documents by readdle

– et la première fois seulement, toucher la roue crantée :

Photo_01-02-2014_18_35_03-3

Puis l’onglet Wi-Fi (1), la case « Aide sur le Wi-fi Drive » (2) :

Photo_01-02-2014_18_36_09-4

Et enfin n’importe lequel des liens qui sont affichés les systèmes d’exploitation pour connaître l’adresse de votre serveur WebDav :

Image_01_02_2014_20_17_collée-5

Cette adresse est celle qui doit être renseignée par les élèves.

Côté élève

Les élèves doivent :

– se connecter au réseau wifi

– renseigner le mot de passe (le cas échéant)

– taper dans la barre d’adresse (et pas dans Google…) l’adresse de votre WebDav.

Une fois cela fait, il faut autoriser chaque élève à se connecter au serveur puis tous auront accès aux ressources soigneusement concoctées :

Photo webdav

Il faut dire que dans mon cas, ayant 5 ipad pour 30 élèves, faire des groupes de 6 n’est pas optimal pour garantir un investissement de tout le groupe. Cette solution permet donc de restreindre le nombre d’élèves par groupes et ouvre de nombreuses perspectives !

Telle que la création finale de vidéos avec l’application Tellagami, est compatible iOS et Android.

PS : hélas, les terminaux Android de mes élèves n’étaient pas compatibles…Ah Android…sans mauvaise blague, les iPhone et autres iPod ont pu télécharger l’app et s’en servir mais aucun terminal robotisé n’a pu).

Bulletin #3BIS expérimentation iPad en éducation musicale : modifier le temps d’écoute

Détail du précédent bulletin sur l’utilisation des iPads pour le temps d’écoute en éducation musicale.

Ma première expérience consistait à proposer à chaque  groupe une écoute différente au sein de l’application Explain Everything.

En 5e, au cours de la séquence autour du Moyen-âge, les élèves doivent répondre à une question par diapo (Où ? Qui ? Quoi ?) en faisant glisser le ou les mots qu’ils pensent juste dans le rectangle bleu :

IMG_1085

Une dernière diapo propose de faire la synthèse (qui est la même que la fiche d’écoute papier des élèves) en déterminant s’il s’agit d’une oeuvre profane ou religieuse puis de l’annoter directement dans l’application :

IMG_1086

Ainsi, chaque groupe propose sa définition de la musique religieuse ou profane en fonction de l’oeuvre entendue.

L’intérêt est d’impliquer davantage d’élèves dans l’activité que lorsque l’activité se déroule en classe entière où nombreux sont ceux qui sont passifs. Ne nous leurrons tout de même pas, tous ne sont pas actifs !

L’activité est très fonctionnelle, les élèves saisissent immédiatement les gestes et le but de l’exercice. J’ai donc transposé l’exercice pour la distinction monodie/polyphonie.

Aller plus loin…bientôt !

On pourrait imaginer que les élèves créent une diapo résumant toutes leurs découvertes en associant également des images (des lieux par exemple), et surtout un enregistrement de leurs voix et gestes décrivant cela. Créant ainsi une trace vidéo de leur travail.

Parlons technique

Les étapes de préparation sont les suivantes :

– Créer les vidéos dans iMovie comme décrit ici

– Créer une diapo type

– La dupliquer et modifier les termes

– Dupliquer le projet entier et changer l’oeuvre

Une autre solution ? Stick Around !

Au moment où j’ai créer ces activités, l’application Stick Around n’était pas encore sortie. Cette application permet de créer des « puzzles » avec des zones de validations dans lesquelles on déplace des étiquettes (auxquelles on peut associer du son). Le bouton « check » révèle la réussite ou l’échec. J’utiliserais donc l’app pour la distinction binaire-ternaire. J’y consacrerais surement un article prochainement.

IMG_1087