Un stylet pour annoter et écrire précisément (ses partitions) sur tablette

Après plusieurs essais de stylets à pointe large, voici le premier à pointe fine, j’ai nommé le Adonit Jot Mini.

adonit jot mini

Annoter des partitions, ou mieux, les écrire directement est ce que permettent la plupart des tablettes aujourd’hui. Il reste un problème entier : l’écriture avec les doigts n’est pas toujours aisée et tous les stylets ne sont pas efficaces pour cela.

Pour obtenir une précision convenable, il est nécessaire d’opter pour des stylets à pointe fine. Deux catégories existent, les stylets connectés (généralement en bluetooth), les stylets avec disque/capsule. Les premiers ont l’avantage d’être extrêmement précis mais nécessitent l’usage de batterie  ou de piles ainsi qu’une synchronisation. La deuxième catégorie, est bien moins onéreuse, ne dépend d’une batterie ni d’une synchronisation.

Le Jot mini est ainsi équipé d’une boule sur laquelle est fixée un petit disque qui s’oriente dans tout les sens afin de s’adapter à l’inclinaison de l’écrivain 😉

Tout de métal vêtu, je n’ai pas constaté de fragilité…lus la crainte de perdre le capuchon ou carrément, le stylet (il faut dire que je suis expert dans la perte de mes stylets ;-).

adonit jot mini closed

La précision d’écriture est tout à fait convenable, qu’il s’agisse d’applications d’annotation comme ci-dessous Documents :

Stylet #adonit #Jot mini dans Documents by Readdle

A post shared by EdmusTech (@edmustech) on

 

Ou d’applications purement musicales, ici Notate Me :

 

Stylet #Jot mini by #adonit on #NotateMe

A post shared by EdmusTech (@edmustech) on

 

Même s’il est nécessaire de s’habituer à écrire avec, l’usage du Adonit Jot Mini ouvre de nouvelles perspectives et précise l’intérêt de l’usage d’un stylet sur tablette. Par ailleurs il me semble que cet accessoire peut s’avérer indispensable pour d’autres matières que l’éducation musicale et en premier aux arts plastiques.

Publicités
Vidéo

Deux astuces dans iMovie OSX : insérer du son à loisir – insérer une image dans l’image à loisir

Deux petites astuces pour répondre à une demande très précise ! Mais elle seront utiles à certains je l’espère.

Insérer du son au petits oignons

Associer son et image, image et son :élaguer !

Insérer une image ou une vidéo dans une séquence image ou vidéo

Oui le titre n’est pas clair mais la vidéo aidera à comprendre !

Précision : au départ je préconise de scinder la partie dans laquelle on veut incruster une image/vidéo mais cela n’est pas nécessaire.

Quel interface audio choisir ? 3 propositions : iRig Pro, iQ5, Sonic Port VX

Le marché des micros et interface audio est large, difficile de faire un choix, ou plusieurs. Je vous propose ici de répertorier trois références aux fonctions différents afin de préciser leurs possibilités d’usages.

iQ5 le micro efficace collé à l’iPad/iPhone

Le micro de iQ5 de ZOOM que j’ai présenté ici est un micro bénéficiant de toute ingénierie de son fabricant Pour qui connait la série H, on se retrouvera parfaitement dans les réglages d’angles de capture.

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 25 39+

 

La qualité sonore est équivalente à la série H, de fait, aucun problème de ce côté là. Si l’on doit en trouver un, c’est surement la dangerosité d’attacher quelque chose au port lightning. Cela étant dit, la légèreté du iQ5 atténue ce danger. En même temps, il faut dire qu’à l’usage il est franchement plus pratique en classe de fixer ce micro et de lancer l’enregistrement que de brancher un cable à l’iPad et un au micro…

iRig Pro : la carte son mini

Le iRig Pro d’IK Multimedia est un couteau suisse. Il ne possède pas de micro mais est équipé d’un entrée XLR permettant l’usage des micros que l’on possède déjà. Il est aussi possible d’y entrer un instrument pourvu d’une sortie jack (guitare, clavier…). Un point intéressant est son entrée MIDI IN qui permet de relier un vieux clavier midi à une app Core Midi, j’ai détaillé cela par ici.

irig pro seul ik multimedia 04

On louera la légèreté de l’engin et son côté multifonctions. En revanche, ce qu’il manque cruellement pour moi – mais cela est lié à mon intarissable besoin de détourner les objets de leurs buts premiers – c’est une sortie casque sur l’appareil, à l’image d’une vraie carte son. Cela étant dit, cela ne manque pas du tout en classe !

 

Sonic Port VX le tout en un : micro et carte son

Le Sonic Port VX est un mélange entre les deux produits précédents. Il bénéficie d’un micro, mais nécessite un câble entre ce dernier et le terminal iOS. Les options de captures (angles) sont moins importantes.

L’interface de Line 6 possède une entrée jack et une entrée auxiliaire, là ou l’iRig pro comporte une entrée jack ou XLR. Par aillurs, le Sonic Port est équipée d’une sortie audio (me ravissant ^^).

Accessoires Sonic port

Ce dernier est tout aussi multifonctions que son cousin d’IK Multimedia. Mais il a le seul défaut d’être finalement assez important en tailleSonicPortVx nicoguitare.

Toutes proportions gardées, je parle en comparaison avec les deux autres références :

Photo 20-11-2014 16 33 26

Lequel choisir ?

Le choix s’effectue en fonction de équipement dont on dispose déjà. Si vous avez la chance d’être équipés comme les programmes le préconisent, vous disposez déjà de micros. Dans ce cas, l’iRig Pro peut être le pont entre l’iPad et le matériel existant.

Si vous ne possédez pas de micros, le Sonic Port VX et l’iQ5 auront vos faveurs. Le choix dépendra du besoin : un simple micro ? l’iQ5. Un micro et une interface son ? Le Sonic Port.

Entre les mains des élèves, l’iQ5 est transparent (en dehors du fait du danger potentiel qu’il revêt pour le port lightning…), tandis que le Sonic Port nécessite un port et son câble. Le premier sera plus adapté à l’interview alors que le second au podcast et à l’enregistrement musical. Usages qu’il partage avec l’iRig Pro qui nécessite au moins 2 câbles, forçant un usage immobile et stable.

Espérant que ce comparatif vous ai permis d’y voir plus clair.

Un micro pour iOS chez ZOOM nommé iQ5

Le micro Zoom iQ5 s’insère dans le port lightning des iPad/iPhone/iPod dernière génération et bénéficie de l’arsenal de réglages habituels chez ZOOM afin de s’adapter aux différentes situations d’enregistrement. Un must-have.

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 26 13

Après vous avoir présenté le Sonic Port VX, qui a de sérieux atouts pour faire partie de tout studio mobile, le ZOOM iQ5 propose une alternative sérieuse et de qualité.

La petite vidéo Replay qui va bien :

Adaptation

C’est le maître mot de ce micro qui reprend la capacité de ses grands frères (la série H) à orienter le micro vers la source d’enregistrement. Pour ce faire, il faudra simplement tourner la boule du micro ou son socle pour l’adapter aux situations de capture. Le tout en orientant le point rouge vers la source, ici en mode interview :

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 01-11-2014 12 01 50

Ici en mode capture vidéo :

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 01-11-2014 12 01 12

Le poids de la bête, ridiculement léger, ne représente pas un risque de détérioration du port lightning en revanche, on restera très consciencieux lors de l’usage de l’accessoire afin d’éviter une torsion mais une fois encore, son poids léger n’est pas a priori susceptible de faciliter la dégradation.

On notera ici que pour faire de l’enregistrement type songwriting, on branchera le micro « à l’envers ». Ce que permet le port lightning qui n’a pas de sens.

Micro

Le micro est enfermé dans une boule, protégeant aussi des pop à tout va. On retrouve les possibilités d’enregistrer en angle fermé (90°), ouvert (120°) ou M-S (fonctionnant exclusivement avec l’app compagnon, HandyRecorder, qui permet d’affiner l’angle de prise).

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 25 39

Au menu, un gain d’entrée, un curseur oscillant antre auto-gain, limit ou off.

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 26 39

On notera également la présence d’un port usb qui rechargera le terminal iOS tout en autorisant l’usage du micro. Même si cela n’est pas pratique d’avoir un fil à la patte, on pourra poursuivre un enregistrement en cours sereinement.

iQ5 zoom nicoguitarePhoto 26-10-2014 11 26 29

La sortie casque permet d’une part d’avoir un retour du son de l’iPhone, car le port est obstrué par le micro et d’autre part, d’avoir un retour direct du micro.

Le son

Celui qui est habitué au son ZOOM, sera sur un terrain connu ! On retrouve l’exact grain sonore typique de la marque. De fait, toute confiance en la qualité de la restitution.

A vous de juger avec cette prise réalisée entièrement avec l’iQ5 :

Ou celle-ci dans laquelle seule la voix est captée par le micro de zoom.

Faut-il iCraquer ?

La seule crainte réside dans le risque que représente tout objet connecté au port lightning mais c’est à Apple qu’on le reprochera davantage qu’à Zoom qui a fait son possible pour limiter les risques. Car clairement, la taille, le poids, la qualité du Zoom iQ5 et son prix inférieur à 100€ sont autant d’atouts en la faveur de ce micro.

Line6 Sonic Port VX : interface son mobile simplement top!

Le SONIC PORT VX de Line 6 est une interface d’acquisition sonore compatible avec les terminaux mobiles d’Apple. Elle dispose également d’une connexion USB lui ouvrant la porte des ordinateurs Mac/Pc. Dotée d’un micro, d’une entrée audio, guitare, d’une sortie casque, et de quelques accessoires, ses possibilités d’usages sont énormes.

Je cherchais un micro pour iPhone/iPad/Mac/Pc qui soit simple à utiliser (= je branche et ça marche) qui puisse aussi bien être utilisé pour la voix (parlée ou chantée) que la captation d’instruments et enfin, qui soit portable (= pas trop gros).

SonicPortVx nicoguitare

Le Sonic Port VX répond, sur le papier, à ces critères mais il contient en plus d’autres possibilités multimédia.

SonicPort on stage

Côté format, les deux photos ci-dessus montrent que le Sonic Port VX n’est pas surdimensionné, il rentre aisément dans un sac cependant il n’est pas non plus tout mini :

sonicport a la main

Interface son

Une entrée guitare, une entrée auxiliaire pour 2 sorties symétriques et une sortie casque équipent l’interface :

Sonicport vx face nicoguitare

Les deux sorties symétriques et la sortie casque sont autant de solutions audio, accompagnées des câbles usb, pour relier à un ordinateur, et lightning, compatible avec les iOS devices.

SonicPort vx dos nicoguitare

Gros point fort, on branche et ça marche (dans la grande majorité des apps…Disons dans les apps traditionnellement utilisées par tous : GarageBand et consor…)

Sur GarageBand Mac, au branchement une alerte apparait :

Capture d'écran 2014-11-01 10.29.20

On choisira le Sonic Port VX en entrée et/ou sortie depuis le panneaux des préférences audio

Capture d'écran 2014-11-01 10.29.33

(petite note : sous Mavericks, aucun problème, sous Yosemite, l’interface n’a pas été reconnue, bug temporaire surement Nan ça marche nickel maintenant !).

Sur iOS, on nous signale que le micro est utilisable avec l’app Mobile POD (mais cela n’est pas nécessaire pour utiliser le micro seul) :

Mobile Pod

Il est directement opérationnel en lieu et place du micro interne.

Micro

Micro à condensateurs, la qualité du Sonic Port VX est très satisfaisante. Plusieurs retours ont dénoncé un souffle important que personnellement je ne saurais nier, mais dont je minimiserais l’importance. Lors des divers tests effectués, le souffle ne dépasse pas des niveaux gênants pour l’oreille. Faites vous en une idée par vous même avec ce jingle réalisé via le micro :

Soundcloud

Ou encore un tuto ici en voix parlée.

Un bouton Direct Monitor permet de s’entendre directement :

Direct monitor sonicport vx nicoguitare line6

Tandis qu’un potard permet de régler le niveau d’entrée :

SonicPOrt Cote selection nicoguitare

Et également le type d’entrée (micro mono, stéréo ou guitare).

Alimenté par l’iPad, en cas de force majeure, il peut recharger ce dernier en reliant le port USB à une prise. Simplement essentiel.

Interface Guitare

Prévu pour recevoir une guitare, Line6 propose l’app Mobile POD, un bijou pour qui connaît la firme au haricot rouge. J’apprécie beaucoup son accordeur :

Accordeur Mobile pod line 6 nicoguitare

Les sons de très bonnes factures sont augmentés de l’accès à la plateforme de partage, multipliant les possibilités sonores et donnant accès aux presets créés par la communauté. Je n’insiste pas sur ce point que j’ai développé dans les articles au sujet de l’Amplifi par ici.

Compatible Audiobus comme entrée ou Fx, on apprécie de pouvoir envoyer le son de sa guitare dans les filets du multirouting.

Mobile pod audiobus nicoguitare

L’intérêt du Sonic Port est la possibilité qu’il a d’envoyer le son de l’iPad directement dans l’ampli grâce aux sorties symétriques jack, pas besoin d’adaptateur. Très pratique.

 

Petite note ici aussi, j’ai noté un léger décalage dans le son sous iOS8.1, peut-être un bug temporaire. L’app a été mise à jour et c’est nickel !!

Un exemple : toutes les guitares ont été réalisées avec Mobile Pod, le reste via Garage Band iOS et les voix via le Zoom iQ5 :

iRig Pro vs SonicPort Vx

Fan de l’iRig PRO pour sa simplicité d’usage et sa portabilité, elle n’est pas exempte de tout défauts. Les deux interfaces ont leur intérêt que le tableau suivant met en valeur. On pourra mieux distinguer laquelle correspond à son besoin :

TAbelau comparatif irig pro sonic port

En comparaison avec le Sonic Port VX, l’iRig pro est moins versatile. Le fait de ne pas avoir de sortie casque est très limitant pour moi. Le Sonic Port dispose par ailleurs d’un micro, cela est un vrai plus. Au même titre que les accessoires fournis avec le jouet de Line 6 (attache micro et support) qui permettent d’exploiter pleinement les fonctionnalités de micro mais aussi de le fixer quelque part, ce qui est impossible avec l’iRig pro.

Accessoires Sonic port

Un défaut pour le Sonic Port ? S’il en fallait, je dirais que le manque de MIDI et d’une entrée XLR pourrait déranger certains. A contrario de l’iRig pro qui lui en dispose.

Le choix dépendra véritablement du besoin que l’on a, car au final, les deux interfaces partagent la fonction interface son mais là traitent chacune à leur façon.

Quel choix pour la classe ?

 

Avant tout, parlons application pédagogique. Le Sonic Port comme l’iRig Pro permettront (sous certaines conditions techniques détaillées ci-dessous) :

– de capter des sons (bruitages, instruments),

– de capter des voix (seules, groupes)

– mais également d’enregistrer des instruments en direct (piano, guitare).

 

Ils ont d’autres arguments intéressants mais moins communs comme par exmeple : connecter un instrument jack (guitare, piano…) dans un terminal iOS ou un ordinateur afin d’utiliser des apps d’effets, ampli ou tout simplement les enregistrer.

 

Toutefois, le choix se fera en fonction de l’équipement :

 

– si vous disposez d’un bon micro XLR

et/ou

– si vous utilisez votre clavier en MIDI sur l’iPad

L’iRig Pro est une solution

 

– si vous n’avez pas de micro

et/ou

– si vous n’utilisez pas forcément le MIDI,

Le Sonic Port VX est une solution

 

En passant

La promo du jour : une app de Mastering (traitement audio)

Final Touch est  une app de traitement audio, mixage, mastering…je l’ai présentée ici.

Positive Grid son éditeur très sérieux,  s’est fait connaître avec ses apps d’émulation d’amplis et d’effets pour guitare, JamUp d’abord, BIAS ensuite.

Alors que BIAS est sorti hier sur ordinateur,Final Touch passe de 17,99€ à 8,99€. Une jolie promo qui peut-être intéressante pour ceux d’entre nous qui trifouillent l’audio de façon très précise.

 

Créer une capsule vidéo pour la #classeinversée, simplement avec PowerPoint (à partir de 2010)

A la demande de plusieurs lecteurs et dans la perspective d’une future formation classe inversée, je vous propose de découvrir comment créer une capsule vidéo simplement avec PowerPoint (depuis 2010 et suivants). Fonctionne avec Window8 RT sur Surface !

Pour cela, on va utiliser la fonction d’enregistrement de commentaires, puis on exportera en vidéo :

Voici un exemple :

La simplicité de ce procédé est une invitation à ce que les élèves aussi utilisent cette démarche…

Notez aussi que l’on peut insérer une vidéo dans le powerpoint…Merci @Edmusicale1 pour l’avoir souligné.

Capsulez-bien !

En passant

Une solution moins onéreuse pour diffuser l’écran de son iPad -> tutos

J’avais brièvement expliqué qu’avec une clé HDMI de type Airlink ou Tronsmart on pouvait diffuser l’écran de son iOS/Android/W8 (certains W8…) sans fil.

 

Ce qu’il faut impérativement

– 1 émetteur : iPad – iPhone – Android depuis 4.3 – W8 (certains modèles)

(EDIT: pas besoin si pas besoin d’internet ) – 1 réseau wifi (avec internet)

– 1 Clé HDMI au choix : Airlink ou Tronsmart (revue par notre ami @ticeman01)

– 1 vidéo-proj HDMI (si pas HDMI, il faudra se procurer un câble adaptateur convertisseur HDMI vers VGA)

Si vous n’avez pas de réseau wifi dans votre classe : pas de soucis !

Car la clé AirLink créé son propre réseau wifi suffisant pour diffuser l’écran de l’iPad. Mais attention, si vous souhaitez accéder à internet il vous faudra un réseau wifi et dans ce cas :

– optez pour l’Airport Express d’Apple (moins de 100€)

– ou si vous n’avez pas trop de budget, le TP-LINK TL-WR710N (29€) dont je parle ici  fera parfaitement l’affaire.

Configurer l’AirLink

Précision ici, j’ai connecté la clé AirLink à mon réseau wifi pour pouvoir accéder à internet mais cela n’est pas nécessaire pour simplement diffuser l’écran de votre iPad (voir dernière vidéo de ce billet).

Utiliser la fonction AirPlay

Ça fonctionne avec iOS8 !

Démo de la diffusion AirPlay via le seul réseau de l’AirLink

On tient là une solution n’excédant pas 70€ pour un dispositif AirPlay (=diffusion multimédia d’un terminal iOS ou OSX) portable et très simple à mettre en œuvre !

Nuance

Une nuance s’impose, la plupart des sites d’actus autour d’Apple ont royalement descendu cette clé. Pas totalement à tort mais de façon trop prononcée je trouve. La diffusion AirPlay ne souffre pas d’une latence excessive (voir vidéo ci-dessus) et me semble être convenable pour une diffusion en classe. Si vous avez vous même des retours d’utilisation je suis preneur !

Un iAnneau pour les musiciens, profs, élèves : iRing par IK Miltuledia

IK Multimédia lance de nombreux accessoires et apps pour les musiciens iOS, des bagues nommées iRing proposent de prendre le contrôle de l'iPad/iPhone/iPod à des fins musicale. Présentation et test.

iring_3_bg_white_2

À la recherche de l'anneau…

Proposé en trois couleurs (vert, gris, blanc), l'iRing se cale entre deux doigts. Deux sens sont possibles, chaque face contenant un motif :

iRing u doigtiRing face

À l'image d'un QRcode, chaque motif est reconnu par l'application via la caméra.

Jouer avec l'iRing

Le fait d'approcher, d'éloigner, d'évincer ou de faire apparaître l'iRing devant la caméra frontale de l'iPad agit sur des paramètres pré-déterminés.Trois applications gratuites (avec achats in-app), iRing Music Maker, iRing FX/Controller et iKlip Stage proposent autant d'utilisations différentes en incluant nativement la prise en charge des anneaux.

 

iRing Music Maker : création/composition/jeu en direct

Comme à son habitude, IK Multimédia donne un intérêt décuplé à ses apps gratuites avec les achats in-app. Un peu frustrant lorsque l'on a déjà investit dans les anneaux il faut bien l'avouer. Du coup, l'intérêt créatif et musical de cette app en prend un sacré coup même si l'on appréciera faire mumuse un bon moment avec iRing Music. Enseignant et papa, j'ai tout de même trouvé une utilisation pour les élèves et les enfants tout à fait suffisante avec l'app gratuite.

 

iRing FX, l'ami du DJ

Cette app est vraiment fun. Elle permet de piloter des effets depuis les anneaux en direct. iRing Music le fait aussi mais seulement au sein de son app. Avec iRing FX, on peut piloter n'importe quelle app pourvue de la compatibilité Inter App Audio ou Audiobus et ça devainte vraiment sympa. Hélas, les effets inclus dnas l'app gratuite sont limités au filtre. Intéressant tout de même mais rageant de la part de l'éditeur.

 

iKlip Stage, l'indispensable du iMusicien

L'IRIG-BlueBoard permet de tourner les pages d'une partition comme je vous l'avais présenté avec forScore dans cet article.

L'app iKlip Stage, lecteur de partition, peut évidemment être pilotée par ce pédalier. Cependant, guitaristes ou pianistes ont déjà un certain nombres de pédales à gérer. En ajouter un de plus n'est donc pas forcément une bonne nouvelle. C'est là que l'iRing apporte une solution plus que simple !

 

Mon précieux…a un prix certain

Si l'on n'est pas transcendé par l'intérêt de l'iRing avec son app iRing Music, on appréciera à coup sûr les fonctionnalités d'iRing FX ou d'iKlip Stage . L'une permettant d'agir en direct sur des effets en direct et l'autre permettant d'utiliser l'iPad comme partition naturellement et sans jongler avec les pédales pour nous autres guitaristes. On déplorera quand même le minimum offert, en termes de fonctionnalités gratuites, dans les apps même si l'enregistrement des anneaux ouvre quelques (très légères) fonctionnalités supplémentaires. En somme il faudra investir pour jouir pleinement d'un accessoire dans lequel on a déjà investit…Vraiment dommage. Même si j'avoue être assez fan de ces anneaux au quotidien.

L'iRing trouvera donc malgré tout son usage quelque soit le public concerné, un accessoire simple, peu onéreux à l'achat (trentaine d'euros) et très pratique.

 

ForScore pour organiser, annoter et lire ses partitions

forScore est une app pour les musiciens et les profs, elle permet l’organisation, la gestion, l’annotation de partitions au format image ou pdf, l’import/export depuis les clouds de partitions, de fichiers sonores et tourne pages sans fil sont de la partie.

 

Lorsque l’on interprète un chant pour la première fois en classe ou que l’on est pas adepte du par cœur, on aime avoir la partition sous les yeux. Geek que vous êtes vous avez essayé de faire ça avec l’iPad 😉 mais les apps de lectures de partitions ne sont pas franchement efficaces et la taille de l’écran de l’iPad pas toujours assez grand ! ForScore a imaginé plusieurs astuces pour remédier à ces soucis rendant pertinente l’utilisation de l’iPad comme lieu de gestion et de lecture des partitions.

 

L’app étant assez énorme, je vous présente ici quelques fonctionnalités sur lesquelles je reviendrais prochainement.

 

Éliminer le papier !

Si vous êtes comme moi, vous cherchez à diminuer le papier aussi bien pour des raisons écologiques, que de poids ou encore d’organisation…

forScore permet donc l’importation de fichiers pdf, image et même Audio depuis un certain nombre de services :

Il est également possible d’envoyer à l’app des documents que l’on aurait déjà sur son iPad…
Une fonction que personnellement, j’adore : l’importation de mes mp3.
Je peux ainsi répéter un morceau avec l’œuvre originale ou mieux, importer le fichier de mon projet musical tout en pouvant lire la partition, l’afficher au vidéo-proj et tout avoir dans une seule et même app :
Les fichiers audio peuvent être associés à une partition, facilitant leur usage.

Mise en page aux petits oignions

Outre l’organisation poussée qu’il est possible de faire des partitions et sur laquelle je reviendrais, je préfère insister pour ce premier billet sur l’adaptation de la partition à l’écran. En effet, une des craintes que l’on peut avoir est la taille de l’écran de l’iPad, inférieure au traditionnel A4. L’app inclut donc un outils permettant d’adapter la partition à l’écran (à l’aide de la petite molette en bas). Ce réglage demeurera identique lorsque l’on fera appel à la partition dans une setlists.
Voilà pour cette première partie !

 

Je m’occupe de mes lecteurs !! -> Quelques astuces sur Symphony Pro

Flavie, cet article est pour toi ! Tu m'as demandé quelques tutos sur l'usage de Symphony Pro, les voici.

Ajouter piste et notation rythmique dans Symphony pro

 

Insérer du texte dans une partition Symphony Pro

 

Insérer des reprises dans Symphony Pro

 

Insérer ou supprimer des mesures dans Symphony Pro

Si toi aussi tu as des besoins, n'hésites pas !

Prochain épisode pour Nicolas J, au sujet de la création de vidéos classe inversée en éducation musicale.

PS : si vous voulez une licence de l'app Symphony Pro, demandez !

 

Impact : la bonne idée de Focusrite

A l’occasion de la sortie d’une nouvelle interface audio nommée iTrack Pocket, Focusrite s’associe à Novation pour proposer une app nommée Impact.

L’intérêt de l’app est d’être simple et efficace. Bien que destinée aux jeunes youtubeurs qui se filment en interprétant une cover ou une compo et envoient cela dans Youtube.

Des outils d’édition à la volée (tronquer le début/fin) sont inclus :

Et également des effets :

Dans notre cas, l’intérêt est sensiblement le même que les youtubeurs à la différence que l’on peut sauvegarder directement vers la pellicule plutôt que partager directement si ce n’est pas notre objectif. Et ainsi pouvoir filmer simplement l’interprétation d’un chant, simplement et rapidement.

Si l’on pousse un peu plus, c’est une app simplifiant le partage des créations dans la veine des apps de céation qui sortent actuellement (Voice, Puppet…) proposant de façon plus simple qu’iMovie.

Un petit exemple pour rigoler ? En forme de Joyeux anniversaire à deux twittchouchous @vairaunik et @profdesecoles :

En digne Youtubeur on va voir combien j’ai de vues 😉

 

En passant

Une solution moins onéreuse pour diffuser l’iPad sur vidéo proj ? C’est parti !

Juste une annonce parce que vous êtes impatients !

MacWay a sorti hier sa clé Airlink
qui permet à partir d’un réseau wifi et d’un vidéo-proj HDMI de diffuser en Airplay son écran pour moins de 40€ !

Rappelons-le, une Apple Tv c’est 85€…

En attendant un tuto détaillé, ce qu’il faut absolument :

– 1 iPad 😉

– 1 réseau wifi (avec internet)

– 1 Airlink

– 1 vidéo-proj HDMI (si pas HDMI, il faudra se procurer un adaptateur HDMI-VGA, comme le Kannex)

Si vous n’avez pas de réseau wifi dans votre classe, optez pour l’Airport Express d’Apple (moins de 100€) ou si vous n’avez pas trop de budget, le TP-LINK TL-WR710N
(29€) dont je vous reparlerais bientôt fera parfaitement l’affaire.

On tient là une solution n’excédant pas 70€ pour un dispositif AirPlay (=diffusion multimédia d’un terminal iOS ou OSX) portable et très simple à mettre en œuvre !

A bientôt pour un tuto détaillé !

 

Comment exporter de TwistedWave vers GarageBand ?

TwistedWave Audio Editor – TwistedWave que je vous ai dernièrement présenté comme l’équivalent d’Audacity sur iPad est de nouveau sur le blog afin d’aller un peu plus loin dans l’exploration de ses fonctionnalités. Et également de ce qui l’éloigne d’Audacity !

Exporter vers GarageBand

Une grosse différence avec Audacity est l’absence d’un multipiste de fait, lorsqu’un piste est traitée, il faut l’envoyer dans un multipiste. J’ai choisi ici GarageBand car il est un fondamental de nos usages en classe.

Une app à posséder dont je parle dans la vidéo : AudioCopy – Retronyms Inc (bien qu’il ne soit pas certain qu’elle soit obligatoire pour réaliser la manip décrite, à vérifier)

Quelques effets

Une rapide présentation de quelques effets :

Et un petit cadeau pour l’un d’entre vous qui commentera ce billet ! Une licence de TwistedWave Audio Editor – TwistedWave !

 

Apps indispensables #edmus – Kit de démarrage iPad épisode 3

Donner une liste d’apps ne semble pas utile si elle n’est pas accompagnée d’usages concrets en classe et associée à une définition des compétences visées. Hélas, le temps nous presse ! Plusieurs de nos collègues sont en pleine exploration d’apps pour la rentrée et d’autres en construction de budget. Nous reviendrons donc de façon plus approfondie sur ces apps par la suite.

Pour aujourd’hui, nous vous proposons pour ce troisième épisode de notre kit de démarrage avec l’iPad en classe d’éducation musicale avec Benoît, de vous présenter brièvement quelques apps qui nous semblent fondamentales, associées à quelques compétences qui peuvent être sollicitées pour nos élèves ou quelques fonctionnalités pour le prof, essentielles.

 

Création musicale individuelle

  • GarageBand – Apple est la base de la création musicale sur iPad : possible prise en main d’un séquenceur et d’un multipistes (multiples samples et possibilités d’enregistrements pour solliciter les notions de successif et simultané), d’un sampler (pour modifier sa voix de façon numérique), d’instruments virtuels (pour interpréter une partie instrumentale ou la créer)
  • Figure – Propellerhead Software AB: création tout en tactile, directement quantifiée donc toujours en place sur le principe de l’ostinato. Batterie, basse, lead et c’est parti ! A partir d’une basse donnée (par exemple), les élèves crééront les autres parties. On se rendra compte que l’ostinato est toujours perceptible.

Création individuelle car ces apps peuvent être utilisées en pleine autonomie par l’élève. Ainsi, à partir d’éléments fixés, ce dernier pourra improviser ou composer dans un cadre précis. Mais ces apps ne se limitent pas à cela, elles seront d’une grande pertinence pour la création de jingles par exemple. Ce blog donne quelques exemples d’utilisation de ces apps en classe.

Interprétation musicale collective

 

Voici deux apps qui proposent de jouer à 4 sur un iPad. A l’image d’instruments réels, on peut faire mémoriser et jouer un pattern sur chaque instrument aux élèves qui les exécuteront tour à tour et en simultané. On sollicitera ici la capacité à tenir une partie dans un contexte polyphonique, l’écoute de l’autre…

Jouer en live avec des instruments virtuels

Tandis que GarageBand imite les instruments rééls, Thumbjam et Gestrument exploitent la surface tactile de l’iPad pour permettre de se détacher du côté technique et se concentrer pour la première sur l’interprétation et l’expressivité (secouer la l’iPad pour obtenir un vibrato par exemple) et sur les aspects mélodico-rythmique pour la seconde (différentes zones de l’écran correspondent à des combinaisons de motifs rythmiques et de hauteurs mélodiques).

 

Jouer en live d’un instrument rythmique (mais pas que)

 

 

Cette app transforme la surface sur laquelle est posée l’iPad en un instrument. Le micro capte l’impact et le transcrit en un son (rythmique ou mélodique). L’élève peut ainsi jouer un pattern de congas sans même en avoir en classe ! On sollicitera ici la capacité à tenir une partie dans un contexte polyphonique, l’écoute de l’autre.

Attention : cette app nécessite le silence en classe car le micro de l’iPad capte à la fois les vibrations de la table sur laquelle il est posé ainsi que les bruits autours. De plus, il est conseillé d’utiliser un casque pour que le son de l’iPad ne soit pas capté par le micro.

En utilisant un micro piezo, il est possible d’éliminer les interférences et de capter uniquement les vibrations de la table. Cette solution sera développée dans un prochain article.

Non spécifiquement musicales

Pas de compétences décrites mais de nombreuses perspectives

Travail sur l’image et la vidéo :

Synthétiser une notion / Histoire des arts :

Que ce soit pour faire une synthèse, une vidéo type classe inversée (capsules) ou un exposé d’histoire des arts, ces apps ouvrent des perspectives inouïes pour l’enseignement. Moins musicales elles n’en demeurent pas moins hyper pertinentes pour la création de contenu pédagogique.

Pour le prof, apps musicales :

L’une de ces trois application permettra d’éditer ses partitions existantes ou d’en créer soi-même.

Pour la création d’arrangement pour le projet musical :

  • GarageBand est la première app à prendre en compte
  • La deuxième étape possible est d’utiliser le potentiel d’interaction entre les apps avec l’app Audiobus – Audiobus Pty Ltd et/ou l’Inter-App audio (fonction native Apple)
  • Loopy HD – A Tasty Pixel invite à la création de boucles (faire tourner en boucle un pattern pour faire répéter une partie du chant ou une partie instrumentale)

Ipad comme télécommande  :

 

Pour le prof non musicales :

 

Cette liste n’est qu’un aperçu loin d’être exhaustif, il est difficile d’opérer des choix et nous avons sûrement oublié des essentielles ! Mais si cela peut vous aider, nous en serons plus qu’heureux !